14
Mai 11

La participation des étudiants à la défense de leurs intérêts est un enjeu démocratique qu’il est primordial de préserver mais surtout d’améliorer. L’actuel décret qui organise cette participation ne respecte pas le principe de proportionnalité qui lui seul permettrait de prendre en compte les revendications de chaque étudiant.

Il favorise alors le monopole des idées, en méconnaissant le pluralisme, alors que celui-ci est un rempart contre les extrêmes.

Actuellement, chaque CE (conseil étudiant) s’affilie à une ORC (organisation représentative des étudiants au niveau communautaire). Cette affiliation se décide par un vote majoritaire, parfois très serré, entre les deux principales ORC (la FEF et l’UNECOF), la minorité étant de fait affilier à l’ORC non voulue.

Alors que certains proposent un système d’affiliation individuel, qui répond à l’exigence de pluralisme et de représentation des ressentis étudiants, mais peu réalisable, très coûteux à la réalisation et supprimant tout liens entre la représentation locale (CE) et communautaire (ORC), les Etudiants Démocrates Humanistes prônent un système proportionnel.

Lire la suite : Les EDH proposent un nouveau système de représentation étudiante !

06
Avr 11

Ce mercredi, la FEF organisait sa traditionnelle manifestation de fin d’année, élément principal du folklore fefien, scandant sa désormais « célèbre » revendication d’études totalement gratuites, entendez par là une prise en charge pas la Fédération Wallonie-Bruxelles de l’ensemble des frais directs et indirects liés aux études.

Le Ministre Marcourt a tenu à répondre à ces revendications en rappelant les « avancées » du Décret Démocratisation adopté l’année passée. Les Étudiants Démocrates Humanistes se sont toujours sentis concernés par les problèmes liés à l’accessibilité des études mais également par les moyens dont disposent nos universités pour dispenser un enseignement de qualité. C’est pourquoi nous espérons que le Ministre Marcourt sera également ouvert à nos remarques.

Lire la suite : Les EDH sceptiques quant aux revendications de la FEF

02
Mar 11

Suite au vote en commission de la réduction des années d’études en médecine (de 7 à 6 ans), la députée Fédérale Catherine Fonck (cdH) et les EDH se réjouissent que la Belgique se place en conformité avec les directives européennes de 1993 et le processus d’harmonisation de Bologne ainsi qu’avec l’arrêt du Conseil d’Etat de 2009.

Néanmoins, ils tiennent à formuler des remarques importantes quant aux enjeux à court, moyen et long terme qu’implique la mise en œuvre de cette réduction du nombre d’années d’études en médecine. La qualité des études ainsi que la liberté pour l’étudiant diplômé de pouvoir pratiquer sa profession doivent être garantis ! Des questions fondamentales restent sans réponse !

Lire la suite : Les EDH et Catherine Fonck soutiennent la réduction des années d’études…même si tout reste à...

Page 4 sur 4