22
Avr 15

L’Etudiant est un citoyen qui, pour enrichir le capital humain de sa société, investit dans des études parfois longues mais surtout coûteuses. A côté des études, l’étudiant doit avoir la possibilité d’avoir une vie culturelle tout en tenant compte des moyens limités dont celui-ci disposent.

1.           Statut unique de l’Etudiant

Le « statut unique de l’étudiant » regroupe deux volets : le premier concerne l’intérieur de l’enseignement supérieur et le second concerne l’extérieur de l’enseignement supérieur.

Le premier volet viserait un même service pour tous les étudiants, quels que soient les études et l’établissement d’études choisis (exemple: le prix des restaurants des établissements, le prix des infrastructures sportives mais aussi, de manière plus générale, l’accès aux bourses d’étude).

Le second concerne des volets comme la mobilité et le suivi médical des étudiants. Un grand nombre de ces services sont disponibles jusque 25 ans. Or, un étudiant en médecine, ou un étudiant qui suit des études en horaire décalé, ou un étudiant qui fait appel à la valorisation des acquis d’expérience, ou un étudiant de promotion sociale, mériterait de bénéficier du statut unique de l’étudiant (même s’il dispose de revenus).

Pour cela, les EDH proposent :

§  La création et l’application du statut unique de l’étudiant dans les deux volets précités.

2.           Logement

La problématique du logement est une des priorités des étudiants aujourd’hui. Il faut encourager la création de nouveaux logements mais surtout agir sur la gestion de ceux-ci afin qu’ils ne se trouvent pas en de mauvaises mains prêtes à tout pour se faire du profit sur le dos des étudiants.

C’est pourquoi les EDH proposent :

§  La création d’une agence immobilière étudiante chargée de regrouper l’offre de kots, de garantir le paiement des loyers et la qualité des locations, influençant dès lors les loyers à la baisse.

§  La création d’un label de qualité kot.

Pour un étudiant suivant une formation loin de son domicile, disposer d’un logement étudiant est intéressant pour une meilleure hygiène de vie afin d’éviter de passer plusieurs heures par jour dans les transports. Cependant, pour certains parents, le cout d’un kot est intenable. Afin de diminuer les frais de logement étudiant, les EDH proposent de :

§  Autoriser la déduction fiscale du loyer du kot

§  Inciter à la mise en place de logements kangourou qui, en plus de développer des liens intergénérationnels, sont généralement moins chers que des kots.

 

3.           Transport

Tout en ne remettant pas en cause le principe du droit de grève, les étudiants, kotteurs ou non, doivent de se déplacer pour aller en cours mais surtout pour se rendre à leurs examens. Afin que les grèves sauvages n’empêchent pas les étudiants de se rendre à ces épreuves, les EDH proposent :

§  L’instauration d’un service minimum (équivalent à un service normal entre 6h et 9h et entre 16h et 19h ou à un service d’un bus, tram, métro et train sur deux durant toute la journée) durant les mois de janvier, mai, juin, de mi-août à mi-septembre et en décembre.

 

4.           Jobs étudiants

La réglementation en matière de jobs étudiants a évolué positivement en quelques années en permettant aux étudiants de travail plus. Toutefois, le système actuel continue de comptabiliser les prestations de manière inadéquate en comptabilisant les jours au cours desquels une prestation a eu lieu, quelle que soit sa durée. En conséquence, une heure de travail lors d’une journée fait perdre à l’étudiant plus de 6 heures possibles de travail.

Les EDH proposent :

§  Un comptage des prestations étudiantes à l’heure et non pas à la journée.